Wednesday, July 22, 2015

Français -- RT interviewe Paul Craig Roberts sur le crash du vol MH-17

Paul Craig Roberts, le 19 juillet 2015



            RT interviewe Paul Craig Roberts sur le crash du vol MH-17





Le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines a été utilisé pour mettre en œuvre des sanctions contre la Russie et joue un rôle fondamental dans les tentatives de Washington pour rompre les relations entre la Russie et l’Europe, c’est ce qu’affirme à RT (Russia Today) l’ancien Secrétaire-adjoint du Trésor américain Paul Craig Roberts.


RT : Cela fait un an depuis que le vol MH-17 de la Malaysia Airlines a été abattu en Ukraine orientale, et qui a coûté la vie aux 298 personnes à bord. L’Ukraine orientale était à l’époque une zone de conflit – cependant les autorités ukrainiennes n’en avaient pas interdit l’espace aérien, permettant à des avions civils de survoler cette région. Que se cachait-il derrière cette inaction ?


Paul Craig Roberts : Je pense qu’ils avaient l’intention d’abattre l’avion de ligne. La dernière preuve est qu’il a été abattu en vol par un chasseur ukrainien utilisant un missile. C’est la meilleure preuve que nous ayons à ce jour. Ce qui est hautement suspect c’est qu’à l’instant même où on a annoncé que l’avion de ligne a été abattu, la totalité des médias occidentaux étaient déjà programmés pour accuser la Russie. Avant même toute preuve, avant toute explication, nous avions tous les médias occidentaux qui accusaient la Russie – même la BBC, qui a la réputation d’être une institution respectable. Tout cela suggère que toute l’affaire a été planifiée à l’avance.


Et si vous étudiez les développements qui ont suivi, nous voyons que l’Ukraine n’a communiqué aucune information sur ses contacts radio avec l’avion. Et nous voyons que Washington, qui avait un satellite-espion positionné juste au-dessus de la zone, refuse de communiquer cette information. Donc les seules informations que nous ayons proviennent des Russes, et les Russes nous disent que si l’avion avait été abattu par un missile sol-air du système Buk, leur radar basé à Rostov l’aurait enregistré, et pourtant il n’y en a pas trace.

Donc je pense que la raison pour laquelle nous ne pouvons pas connaître le fin mot de l’histoire est que le crash a été utilisé contre la Russie par Washington afin de rompre les relations de la Russie avec l’Europe. Cela constitue la base des sanctions contre la Russie et fait partie des tentatives de Washington pour essayer de rompre les relations politiques et économiques entre la Russie et l’Europe. A mon avis, toutes les preuves dont nous disposons ne permettent aucune autre conclusion.


RT : Un an après la tragédie, il n’y a toujours pas de preuve concluante  sur la façon dont l’appareil a été abattu. Pourtant les Etats-Unis continuent de pointer du doigt les forces antigouvernementales. Pourquoi cela ?


PCR : Les Etats-Unis se fondent sur la doctrine Wolfowitz, et cette doctrine affirme qu’avec l’effondrement de l’Union Soviétique il n’y a plus de restrictions sur la capacité de Washington d’agir unilatéralement dans n’importe quelle partie du monde. Et pourtant Poutine a reconstruit la Russie, un pays remarquable, un pays doté d’une puissance économique et militaire, si bien que la Russie peut constituer un obstacle – par exemple – à l’invasion planifiée de la Syrie par Obama, ou l’offensive planifiée contre l’Iran en raison d’armes nucléaires qui n’existent pas. Et c’est la capacité de la Russie d’empêcher que Washington n’entre en guerre contre la Syrie et l’Iran qui a conduit Washington à dire : « Hé, regardez, nous devons nous occuper des Russes » et : « Regardez, pour l’amour du ciel, l’Europe est maintenant dépendante des Russes, pour l’énergie,  le gaz russe. Nous allons perdre nos états-vassaux en Europe et si nous perdons nos états-vassaux en Europe nous perdons l’OTAN et nous perdons la capacité à engager un conflit avec la Russie et nous ne pouvons nous permettre d’avoir une Russie qui monte en puissance, donc que pouvons-nous faire ? Oh, nous allons renverser l’Ukraine ! Et si nous renversons l’Ukraine, cela posera à maints égards des problèmes à la Russie ; cela peut causer des problèmes à la sécurité nationale russe, à ses relations avec l’Europe, et ainsi de suite. »

Voilà ce dont il s’agit et descendre un avion de ligne cela ne signifie rien pour Washington; ils tuent plus de gens au Yémen, au Pakistan, en Irak, à l’heure où nous parlons partout. Pendant 14 ans les Etats-Unis ont tué des gens dans tout le Moyen-Orient et en Afrique, donc pourquoi se préoccuperaient-ils de quelques centaines de personnes dans un avion de ligne, ils en tuent autant à chaque heure.

Donc toute l’histoire est destinée à diaboliser la Russie pour forcer l’Europe à se plier aux 4 volontés de Washington, qui est : « Nous devons mettre fin à l’ascension de la Russie, nous ne pouvons tolérer une autre puissance indépendante ; nous sommes la seule superpuissance, nous exerçons notre hégémonie sur le monde, nous ne devons pas laisser à d’autres pays nous bloquer en aucune façon. » Voilà l’enjeu.


RT : Il y a à peine quelques jours, la CNN a diffusé des fuites concernant ce rapport, accusant les séparatistes. Pourtant les enquêteurs néerlandais disent qu’ils ne sont pas prêts à rendre leurs conclusions. A quel point ce genre d’accusations influencent-elles l’opinion publique ?


PCR : C’est énorme, parce qu’il n’y a plus de médias occidentaux. Aux Etats-Unis dans les derniers jours de l’administration Clinton, ce qui était des média fragmentés et indépendants s’est concentré en six conglomérats énormes. Donc les médias américains se composent maintenant de six grandes sociétés dont les autorisations d’émettre dépendent entièrement de Washington et leurs chiffres d’affaires dépendent de la publicité des entreprises, appartenant principalement au complexe militaro-industriel. Donc les médias aux Etats-Unis n’existent plus, c’est un ministère de la propagande. Et en Europe nous voyons l’ancien éditeur de la Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), le grand journal allemand, affirmer qu’il n’y a aucun journaliste d’importance en Europe qui n’émarge pas à la CIA. Ce livre est publié en Allemagne, c’est un bestseller, il s’intitule « Les journalistes achetés ». Cela vous montre à quoi la Russie à affaire – une machine de propagande gigantesque et dont les faits n’ont aucune importance.

Pourquoi les Etats-Unis n’ont-ils pas publié leurs photos satellites ? Le satellite était positionné pile au-dessus de l’accident de l’avion de la Malaysian quand il s’est produit. Ils ne les publieront pas. Pourquoi Kiev ne publie-t-il pas l’enregistrement des conversations (de la tour de contrôle) avec l’avion de ligne ? Ils ne le feront pas. C’est parce que cela ne soutiendrait pas leur thèse que la Russie était responsable, ou que des séparatistes ayant le soutien des Russes étaient responsables. Voilà ce qu’il en est. Le peuple russe, les médias, le gouvernement doivent comprendre que ce n’est pas une question de faits, c’est une question de diabolisation, et que le problème avec la Russie du point de vue américain, est qu’elle est de retour, qu’elle est à nouveau une grande puissance, qu’elle pourrait restreindre le champ d’action de Washington tout comme pouvait le faire l’Union soviétique. L’Union soviétique pouvait dire aux Etats-Unis : « Non », c’est ce qu’elle a fait en Syrie, en Irak : elle a dit « Non ». Washington n’accepte pas qu’on lui dise « Non », voilà le problème. Ce n’est pas une question de faits ou de preuves. La Russie, la Chine et l’Iran sont des obstacles pour Washington. Washington s’est engagé à parvenir à l’hégémonie mondiale, voilà le problème, il n’y en a pas d’autre.

Enregistrement audio :

https://soundcloud.com/rttv/mh17-truth-suppressed


http://www.rt.com/op-edge/310103-mh17-russia-tribunal-media/


Traduction française : Patrick T. revu Isabelle


No comments:

Post a Comment

PUTIN FRENCH

putin

VLADIMIR SOLOVYOV WORLD ORDER

PRESIDENT

lie we live

pt

xmas





“Glory to God in the highest,

and on Earth

Peace, Good Will toward men.”

This Christmas, Give Peace