Tuesday, October 13, 2015

Français -- Paul Craig Roberts: L’équilibre des forces en présence, a définitivement basculé



Paul Craig Roberts, le 10 octobre 2015



L’équilibre des forces en présence, a définitivement basculé

http://www.paulcraigroberts.org/2015/10/10/decisive-shift-power-balance-occurred-paul-craig-roberts/

Le monde commence à réaliser qu’un changement fondamental dans les affaires du monde s’est produit le 28 septembre lorsque le Président Poutine a déclaré dans son discours aux Nations Unies que la Russie ne saurait tolérer plus longtemps les politiques perverses, stupides et vouées à l’échec de Washington qui ont déclenché un chaos qui s’étend maintenant du Moyen-Orient jusqu’en Europe. Deux jours plus tard, la Russie a pris en main la situation militaire en Syrie et entrepris la destruction des forces de l’Etat Islamique.

Peut-être parmi les conseillers d’Obama y en-a-t-il quelques-uns qui ne sont pas complètement bouffis d’orgueil et qui sont capables de comprendre ce changement fondamental. Spoutnik News nous informe que certains conseillers de haut niveau à la sécurité Nationale ont conseillé à Obama de retirer les forces armées américaines de Syrie et de renoncer à son projet de renverser Assad. Ils ont conseillé à Obama de coopérer avec la Russie afin de mettre fin au flot de réfugiés qui submerge les pays européens vassaux de Washington. L’afflux de gens indésirables fait prendre conscience aux Européens du coût élevé, à soutenir la politique étrangère des Etats-Unis. Ses conseillers ont dit à Obama que l’idiotie des politiques néoconservatrices menaçait l’empire Européen de Washington.

Plusieurs commentateurs, tels que Mike Whitney et Stephen Lendman, ont conclu à juste titre qu’il n’y avait rien que Washington puisse entreprendre à propos des opérations russes contre l’Etat Islamique. Le projet néoconservateur par le biais des Nations Unies d’établir une zone d’exclusion de vols aériens au-dessus de la Syrie pour faire partir les Russes est une illusion. Aucune résolution de ce genre ne verra le jour aux Nations Unies. En fait, les Russes ont d’ores et déjà établi de facto leur propre zone d’exclusion aérienne.

Poutine, sans émettre la moindre menace ou s’engager dans une escalade verbale, a fait basculer l’équilibre des forces de façon définitive, et le monde le sait.

La réaction de Washington n’a consisté que dans des noms d’oiseaux, des fanfaronnades et des mensonges supplémentaires, relayés par certains des vassaux les plus suspects de Washington. Leur seul effet a été de démontrer l’impotence de Washington.


Si Obama avait le moindre bon sens, il devrait évincer de son gouvernement, les crétins néoconservateurs qui ont dilapidé le pouvoir de Washington, et  devrait se concentrer à aider l’Europe en coopérant avec les Russes pour détruire, plutôt que de soutenir le terrorisme qui inonde l’Europe de réfugiés du Moyen-Orient.

Si Obama ne peut pas admettre son erreur, les Etats-Unis vont continuer à perdre leur crédibilité et leur prestige dans le monde. 

 
                       
Le Dr. Paul Craig Roberts était Secrétaire d’état -adjoint au Ministère du Trésor, responsable de la Politique Economique et corédacteur du Wall Street Journal. Il a été éditorialiste pour Business Week, Scripps Howard News Service, et Creators Syndicate. Il a occupé divers postes universitaires. Ses éditoriaux sur internet ont attiré un lectorat mondial. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West (L’échec du capitalisme du laissez-faire et la dissolution économique de l’Occident) et How America Was Lost (Comment l’Amérique a été perdue).


PaulCraigRoberts.org <newsletter@paulcraigroberts.org> 

No comments:

Post a Comment

PUTIN FRENCH

putin

VLADIMIR SOLOVYOV WORLD ORDER

PRESIDENT

lie we live

pt

xmas





“Glory to God in the highest,

and on Earth

Peace, Good Will toward men.”

This Christmas, Give Peace