Saturday, August 22, 2015

Français -- L’histoire des attaques sous faux pavillon


Paul Craig Roberts, le 15 août 2015



Les coups montés sont légion. Vous devez vous éveiller à cette réalité. Les appeler « théories de la conspiration » est le moyen utilisé par le gouvernement pour dissimuler la vérité.


Les Américains apprennent finalement la vérité sur le terrorisme fondé sur des coups montés.

Par Washington’s Blog – Global Research, le 14 août 2015
Publié initialement par GR en novembre 2013

Des gouvernements à travers le monde avouent qu’ils mènent des actes de terrorisme basés sur des coups montés

Des gouvernements à travers le monde entier avouent qu’ils mènent des actes de terrorisme basés sur des coups montés :


Un major des SS nazis a avoué lors des procès de Nuremberg (entre Novembre 1945 et  octobre 1946) que – sur ordre du chef de la Gestapo – lui et d’autres agents nazis ont simulé des attaques sur leur population et leurs propres ressources pour les imputer aux Polonais, afin de justifier l’invasion de la Pologne. Le général nazi Franz Halder a également témoigné aux procès de Nuremberg que le dirigeant nazi Hermann Goering avait reconnu avoir incendié le bâtiment du Parlement allemand, et en avoir accusé les communistes.

Le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev a avoué par écrit que l’Armée Rouge de l’Union soviétique avait bombardé le village russe de Mainila en 1939, en prétendant que les tirs provenaient de Finlande, afin de pouvoir déclencher la Guerre de l’Hiver quatre jours plus tard. (Alors qu’un pacte de non agression avait été signé)


Israël a avoué qu’une cellule terroriste israélienne opérant en Egypte avait posé des bombes dans plusieurs édifices, y compris des installations diplomatiques américaines, en laissant sur place des « preuves » rejetant la faute sur les Arabes (sauf que l’une des bombes a explosé prématurément, permettant aux Egyptiens d’identifier les poseurs de bombes, et plusieurs Israéliens l’ont avoué ultérieurement).


La CIA avec l’aide des Britanniques a avoué avoir recruté des Iraniens dans les années 1950 pour se faire passer pour des Communistes et poser des bombes en Iran afin de dresser le pays contre son Premier Ministre démocratiquement élu. (M. Mossadegh afin d’éviter la nationalisation des puits de pétrole Iraniens).



L’ancien Premier Ministre italien, un juge italien, et l’ancien directeur du contre-espionnage italien ont admis que c’est l’OTAN, avec l’aide du Pentagone et de la CIA, qui avait exécuté les attentats à la bombe en Italie et dans d’autres pays européens dans les années 1950 pour en accuser les communistes, afin d’obtenir le soutien de la population à leurs gouvernements en Europe dans la lutte contre le communisme.


Comme l’a déclaré un participant de programmes secrets précédemment : « Vous deviez attaquer des civils, des gens, des femmes, des enfants, des innocents, des inconnus, loin de tout le jeu politique ». La raison en était simple. Ils étaient supposés forcer le peuple, le public italien, à se tourner vers l’état pour réclamer une meilleure sécurité » (l’Italie et d’autres pays européens objets de ces campagnes de terrorisme avaient rejoint l’OTAN avant que les attentats à la bombe n’aient lieu).


Comme l’a avoué le gouvernement américain, des documents top secrets déclassifiés récemment :


montrent que dans les années 1960, les chefs d’état-major interarmées avaient décidé d’un plan consistant à faire exploser des avions AMERICAINS (en utilisant un plan complexe impliquant la substitution d’avions), et aussi de commettre des actes terroristes sur le territoire américain pour en accuser les Cubains afin de justifier une invasion sur Cuba. (Voir les informations d’ABC, les documents officiels, et l’interview de l’ancien producteur de documentaires d’investigation à Washington pour l’émission d’ABC World News Tonight avec Peter Jennings).


Deux ans auparavant, le Sénateur américain George Smathers avait suggéré que les Etats-Unis exécutent une fausse attaque sur Guantanamo Bay qui leur fournirait le prétexte pour justifier et engager des hostilités à Cuba et faire intervenir des troupes afin de renverser Fidel Castro. »

Et des documents officiels du Département d’Etat montrent que – moins de neuf mois avant la proposition du plan des chefs d’état-major interarmées – le chef de l’état-major et d’autres officiels de haut niveau avaient envisagé de faire exploser un consulat en République Dominicaine afin de justifier une invasion de ce pays. Aucun des trois plans n’a été mis en œuvre, mais ils ont tous été discutés comme étant des propositions sérieuses.

Le Conseil de Réconciliation et pour la Vérité d’Afrique du Sud a découvert qu’en 1989, le Bureau de Coopération Civile (une branche secrète de la Force de Défense Sud-Africaine) avait pris contact avec un expert en explosifs pour lui demander de « participer à une opération visant à discréditer l’ANC (le Congrès National Africain, le grand parti politique d’opposition à l’époque) en posant une bombe dans le véhicule de l’officier de police qui enquêtait sur un meurtre », en accusant l’ANC de l’attentat.


Un diplomate algérien et plusieurs officiers de l’armée algérienne ont avoué qu’en 1990 l’armée algérienne massacrait fréquemment des civils pour en accuser ensuite des militants islamiques (la dépêche de l’Agence France-Presse du 27/9/2002 intitulée Un tribunal français rejette l’action en diffamation intentée à l’auteur). La vidéo a été supprimée de YouTube…

Des officiers de haut rang de l’armée et du renseignement russe avouent que le KGB a fait exploser un immeuble d’habitation pour en accuser les Tchétchènes, afin de justifier l’invasion de la Tchétchénie (voir le rapport complet et la discussion).


Selon le Washington Post, la police indonésienne avoue que ce sont les militaires indonésiens qui ont assassiné des enseignants américains en Papouasie en 2002 pour en accuser un groupe séparatiste papou, afin qu’il soit listé comme organisation terroriste. Le respecté ancien Président indonésien avoue également que le gouvernement a probablement joué un rôle dans les attentats à la bombe de Bali.




Comme l’on rapporté la BBC, le New York Times et l’Associated Press, des dirigeants macédoniens ont avoué que le gouvernement avait assassiné de sang froid 7 immigrants innocents en prétendant qu’il s’agissait de soldats d’Al Qaida essayant d’assassiner des policiers macédoniens, afin de participer à la « guerre contre le terrorisme ».

Bien que le FBI avoue maintenant que les attaques à l’anthrax de 2001 ont été exécutées par un ou plusieurs scientifiques du gouvernement américain, un dirigeant du FBI affirme que des dirigeants de la Maison Blanche avaient demandé au FBI de rejeter la responsabilité des attaques à l’anthrax sur Al Qaida (rappelez-vous à quoi ressemblaient les lettres à l’anthrax). Des dirigeants du gouvernement ont également confirmé que la Maison Blanche avait essayé de relier l’anthrax à l’Irak pour justifier d’un renversement du régime de ce pays.

L’ancien juriste du Ministère de la Justice John Yoo avait suggéré en 2005 que les Etats-Unis devraient passer à l’offensive contre Al Qaida, en faisant créer par leurs services de renseignement une fausse organisation terroriste. Elle pourrait disposer de ses propres sites web, centres de recrutement, camps d’entraînement et opérations de levées de fonds. Elle pourrait lancer de fausses opérations terroristes et revendiquer de véritables frappes terroristes, créant ainsi la confusion dans les rangs d’Al Qaida, semant le doute des auteurs sur l’identité des autres et mettant en question la validité des communications. » (Dépêche United Press International de juin 2005).

Des agents de renseignement américains nous informent que certains des insurgés irakiens utilisaient des pistolets récents Beretta 92, dont les numéros de série avaient été effacés. Les numéros ne semblent pas avoir été physiquement effacés ; les pistolets semblent être sortis de la chaîne de production sans numéro de série. Les analystes supposent que le manque de numéros de série indique que les armes à feu étaient destinées à des services de renseignement ou à des cellules terroristes bénéficiant d’un appui gouvernemental important. Les analystes supposent que les armes proviennent soit du Mossad, soit de la CIA. Ils soupçonnent également que des agents provocateurs utilisent des armes intraçables même si les autorités américaines utilisent des attaques d’insurgés contre des civils comme preuve de l’illégitimité de la résistance.

Des soldats israéliens opérant sous couverture ont avoué en 2005 qu’ils jetaient des pierres sur d’autres soldats israéliens afin d’en accuser les Palestiniens, et d’utiliser ce prétexte pour intervenir lors de manifestations pacifiques des Palestiniens.

  
La police du Québec a avoué qu’en 2007, des voyous munis de projectiles infiltrant une manifestation pacifique étaient en réalité des officiers de police québécois sous couverture.


Lors des manifestations contre le G20 à Londres en 2009, un membre du Parlement britannique a vu des officiers de police en tenue essayer d’inciter la foule à la violence.


Un colonel de l’armée colombienne a avoué que son unité avait assassiné 57 civils, pour ensuite les revêtir d’uniformes et prétendre qu’il s’agissait de rebelles tués au combat.



Des soldats américains ont avoué qu’ils avaient tué des Irakiens et des Afghans innocents, avant de laisser tomber des armes automatiques à côté d’eux pour prétendre qu’il s’agissait de militants.



L’auteur respecté travaillant pour le Telegraph, Ambrose Evans-Pritchard affirme que le chef des services secrets saoudiens – le prince Bandar – avait avoué dernièrement que le gouvernement saoudien contrôlait les terroristes « tchétchènes ».

Tellement habituel – qu’il y a un nom pour cela :

Cette tactique est tellement répandue qu’on lui a donné un nom de code depuis des centaines d’années.

« Le terrorisme sous faux pavillon » est défini comme étant le fait pour un gouvernement d’attaquer son propre peuple, puis d’en accuser d’autres afin de justifier l’entrée en guerre contre les gens incriminés. Ou comme le définit Wikipedia :

Les opérations sous faux pavillon sont des opérations secrètes menées par des gouvernements, des sociétés privées ou d’autres organisations (de mercenaires), qui sont destinées à donner l’impression qu’elles ont été exécutées par d’autres entités. Le nom est dérivé du concept militaire d’arborer un faux pavillon, de porter le drapeau d’un pays différent du sien propre. Les opérations sous faux pavillon ne sont pas limitées à des opérations en temps de guerre ou à des opérations de contre-terrorisme, et ont été utilisées en temps de paix ; par exemple pendant la stratégie de tension en Italie.

Le terme provient du temps des anciens voiliers en bois, lorsqu’un navire arborait le pavillon de son ennemi avant d’attaquer un autre navire de sa propre flotte de navires. Parce qu’on déployait le pavillon de l’ennemi à la place de celui du véritable pays du navire attaquant, cela s’appelait une attaque sous faux pavillon.

En fait ce concept est si bien répandu, que les règles d’engagement pour la guerre navale, aérienne et terrestre interdisent toute forme d’attaque sous faux pavillon.


Au cours de l’histoire, les dirigeants politiques ont reconnu des attaques sous faux pavillon.

Au cours de l’histoire, les dirigeants politiques ont reconnu le danger des attaques sous faux pavillon :
  
« Ceci et nulle autre est l’origine de toute tyrannie : lorsqu’il apparaît pour la première fois il est un protecteur. »
(Platon)

« Le jour où la tyrannie et l’oppression envahiront ce pays, ce sera sous le prétexte de combattre un ennemi étranger. »
(Le Président américain James Madison)
  
« Une histoire d’attaques sous faux pavillon utilisée pour manipuler les esprits des gens ! Chez les individus la débilité mentale est rare ; mais parmi les groupes, les partis, les nations et les époques c’est la règle. »
(Friedrich Nietzsche)



« Le terrorisme est la meilleure arme politique car rien ne pousse autant à bout les gens que la peur d’une mort subite. »
(Adolf Hitler)

« Bien sûr les gens ne veulent pas la guerre … Mais après tout ce sont les dirigeants du pays qui décident de la politique à mener, et il est toujours assez simple d’y faire adhérer les gens, qu’il s’agisse d’une démocratie, d’une dictature fasciste, d’un parlement, ou d’une dictature communiste … Qu’il ait son mot à dire ou non, le peuple peut toujours être amené à obéir à ses dirigeants. C’est facile. Tout ce que vous avez à faire est de leur dire qu’ils sont attaqués, et dénoncer les pacifistes pour leur manque de patriotisme et le fait d’exposer le pays au danger. Cela fonctionne de la même manière dans tous les pays. »
(Hermann Goering, dirigeant nazi)

« La manière la plus facile pour contrôler une population est de fomenter des actes de terreur. Le public réclamera ce genre de lois si leur sécurité personnelle est menacée. »
(Josef Staline)

 


Les gens commencent à s’éveiller à ces attaques sous faux pavillon.

Les gens s’éveillent lentement à toute cette arnaque des gouvernements qui veulent justifier la guerre.

Il y a plus de gens qui utilisent le terme « faux pavillon » qu’auparavant, du jamais vu.



Copyright © Washington's Blog, Washington's Blog, 2015



 
 
                       
Le Dr. Paul Craig Roberts était Secrétaire d’Etat-adjoint au Ministère du Trésor, responsable de la Politique Economique et corédacteur du Wall Street Journal. Il a été éditorialiste pour Business Week, Scripps Howard News Service, et Creators Syndicate. Il a occupé divers postes universitaires. Ses éditoriaux sur internet ont attiré un lectorat mondial. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West (L’échec du capitalisme du laissez-faire et la dissolution économique de l’Occident) et How America Was Lost (Comment l’Amérique a été perdue).

http://paulcraigrobertstranslations.blogspot.pt/2015/08/paul-craig-roberts-guest-column-history.html#more

PaulCraigRoberts.org <newsletter@paulcraigroberts.org>


Traduction Patrick T rev Isabelle



No comments:

Post a Comment

Manlio Dinucci


SUBTITLES -- EN, FR, IT, PT, TR

SI VOUS VOULEZ TRADUIRE LES RAPPORTS DE MANLIO DINUCCI D'ANGLAIS, FRANÇAIS OU ITALIEN DANS VOTRE LANGUE MATERNELLE, SVP VEUILLEZ DEMANDER À

IF YOU WANT TO TRANSLATE MANLIO DINUCCI'S REPORTS FROM ENGLISH, FRENCH OR ITALIAN,INTO YOUR NATIVE LANGUAGE KINDLY CONTACT

luisavasconcellos2012@gmail.com


PUTIN FRENCH

putin

VLADIMIR SOLOVYOV WORLD ORDER

PRESIDENT

lie we live

pt

xmas





“Glory to God in the highest,

and on Earth

Peace, Good Will toward men.”

This Christmas, Give Peace